Environnement Patrimoine Bourg Eysines

« Sauvons le bourg »

Bonjour et bienvenue sur notre site web. Afin que vous puissiez être au courant de toute l'actualité de l'association, nous vous invitons à renseigner votre adresse e-mail ci dessous. De cette manière, vous recevrez la lettre d'information dans votre boîte mail. 

À la une

Le bourg et ses bornes 
Bonjour, après une balade dans le bourg d'Eysines, notre regard s'est porté cette fois ci sur les bornes. Ces pierres taillée de différentes formes servant à indiquer la limite de deux propriétés contiguës. Devant le château LESCOMBES a été placée une borne de juridiction jadis située au bord de la route de Saint Médard en Jalles. Haute de deux mètres au-dessus du sol, elle porte d’un côté les trois croissants symbolisant BORDEAUX et L’inscription THIL de l’autre côté, évoque la seigneurie de THIL située hors de la judication. Un passé passant inaperçu que nous vous avons compilé dans cette composition photographique.
Le bourg et ses pilliers
Sophistiqués ou simples, entretenus ou bien laissés à l'abandon, notre attention se porte aujourd'hui sur les piliers du bourg d'Eysines. Ces éléments architecturaux servant à supporter les portails aux entrées des propriétés. Marqueur social, témoins du temps et de style. Le bourg d'Eysines nous propose une multitude de détail au fil de nos balade. N'hésitez pas à commenter cette publication avec des photos de vos piliers !
 

Les actions

Cliquer sur les rubriques pour plus d'informations

 

l'association E.P.B.E

Environnement patrimoine Bourg d'Eysines

 

Sauvons le bourg 

Qui ? 

L'association a été créée par des habitants du centre bourg attachés au patrimoine du vieux Eysines et réunit aujourd'hui une centaine d'adhérents résidant depuis plusieurs générations ou nouveaux arrivés. Tous souhaitent conserver l’âme et le caractère du vieux village. 

 

Pourquoi ?

Pour éviter que notre centre bourg se retrouve défiguré par les projets immobiliers accompagnant l’arrivée du TRAM. En effet, nous pensons que le TRAM peut tout à fait s’insérer dans notre ville sans mettre en péril l’harmonie architecturale de son centre. L’expérience des années passées et la boulimie des promoteurs nous font craindre pour la pérennité du vieux bourg.

 

Comment ?

  1. En s’informant sur les projets de construction à venir de sorte que l’on ne puisse dire ensuite « si l’on avait su »

  2. En instaurant un dialogue avec les services de l’état et de la mairie pour les sensibiliser à la sauvegarde du patrimoine; par la mise en place par exemple d’une charte architecturale posant les bases d’une réflexion à long terme sur le devenir urbanistique du vieux bourg

  3. En évitant la destruction du vieux bâti pour mieux favoriser la rénovation, gage d’une meilleure intégration dans l’existant.

Article du 31/12/2014 du journal Sud Ouest ( cliquer ici pour voir le PDF )

 

Les Statuts

du 14/12/2014 modifiés le 8/02/2015

Extrait des statuts de l’Association E.P.B.E domiciliée 128, avenue de la Libération 33320 EYSINES

 

Préambule :

 

Les membres de l’Association cherchent à préserver le patrimoine du vieux bourg. Ils souhaitent :         

 

• Participer à toutes actions collectives ou individuelles destinées à valoriser le vieux bourg ;

 

• Privilégier la conservation et la restauration des anciens immeubles : demeures, maisons, granges, hangars etc… ainsi que toutes constructions symboliques du vieux bourg ;

 

• Préserver les monuments historiques inscrits et les demeures répertoriées à l’inventaire général du patrimoine culturel ;

 

• S’opposer à la construction de tout immeuble de plus d’un étage ;       

 

• Favoriser le dialogue et la concertation avec les collectivités locales : commune, communauté urbaine de Bordeaux, département, région, l’Etat et autres institutions comme à titre d’exemple l’architecte des bâtiments de France.

 

En 2008, l’architecte des bâtiments de France, Monsieur François GONDRAN écrivait avec une photographie du bourg d’EYSINES en illustration :

 

« Mettre en place des espaces protégés c’est avant tout faire du développement durable avec l’histoire et la culture en transmettant aux générations suivantes ce que l’on a vécu et le territoire dans lequel on vit : son village, sa rue, sa ville, son paysage. Les préserver passe par la concertation, la création de logistique et par la sociabilité. »

Article 2 :

 

L’Association poursuit les buts suivants :

 

- Regrouper des personnes désireuses de s’investir dans les domaines de la protection du patrimoine et de l’environnement qu’ils soient naturels ou architecturaux par une action durable et régulière.

 

- Sauvegarder et défendre le patrimoine du vieux bourg d’Eysines afin de le transmettre aux générations futures.

 

- Veiller à ce que toute activité et tout projet d’urbanisme quel qu’il soit s’exerce dans le respect du patrimoine historique et de l’environnement des monuments historiques et des paysages.

 

L’Association engagera toute action contre toute autorisation, décision ou activité quelle qu’elle soit qui porte atteinte directement ou indirectement au patrimoine et à l’environnement en général et à ses buts.

 

Le périmètre géographique des actions de l’association E.P.B.E se situe dans le vieux bourg d’Eysines. Il est délimité par le secteur sauvegardé à savoir : deux cercles de 500 mètres de rayon autour des 2 monuments historiques inscrits : le pigeonnier et la maison Guiraud.

Périmètre d'action :

Nos revendications :

 

• Maintien et valorisation de l'ensemble architectural et environnemental du vieux bourg.

• Pas de construction de plus de 7,5 mètres de hauteur.

• Arrêt des achats et des préemptions de bâtiments effectués par la métropole ou la commune, bâtiments laissés à l'abandon.

• Mise en place d'une politique de vente de ces biens pour restauration et occupation.

• Entretien et mise en valeur des impasses rurales, des ruelles et des puits.

• Participation à la réflexion urbanistique municipale.

• Sauvegarde des maisons anciennes figurant sur le cadastre Napoléonien (1811).

Lettre ouverte à tous les Eysinais - 2015

 

La mort annoncée du vieux bourg d’Eysines ?

 

Mesdames, Messieurs,

Je m’adresse directement à vous pour vous préciser les objectifs de notre association

non politique créée depuis décembre 2014. Vous avez un accès direct à nos statuts et à nos buts : www.sauvonslebourg.fr

Notre association est composée d’adhérents quelles que soient leurs idées politiques. Ce sont des citoyens, comme vous,  qui sont  convaincus que notre bourg historique doté d’ un patrimoine du 16e, 17e, 18e, et 19e siècles doit être non seulement protégé mais aussi valorisé sans porter atteinte au droit de la propriété privée.

  Je tiens à rétablir la vérité sur des informations  qui circulent    :

  • OUI, nous sommes  POUR les constructions,

  • OUI, nous sommes  POUR  les logements sociaux,

  • OUI, nous sommes  POUR  l’arrivée du TRAM,

  • OUI, nous souhaitons coopérer avec la municipalité en place 

 

Nous souhaitons sauvegarder et restaurer les anciennes maisons, granges, puits etc… qui fondent notre patrimoine.

 

Nous souhaitons que les constructions nouvelles dans le bourg ne dépassent pas  un étage maximum (7 mètres)  comme  cela avait été envisagé  au début du projet Bordeaux Métropole (ex-C.U.B) en 2007.

 

Nous souhaitons une réflexion globale et à long terme avec les habitants et un urbaniste sur la préservation de l’ensemble du vieux bourg.  Nous souhaitons l’élaboration d’une charte architecturale comme cela existe  dans certaines communes, qui fixerait les recommandations en matière d’urbanisme. Cela concrétiserait une vraie politique d’urbanisation sur notre bourg d’Eysines. Les promoteurs devront en tenir compte. Le pouvoir n’appartient pas à Bordeaux Métropole. Ce pouvoir appartient au Maire à condition de l’exercer activement dans l’intérêt des Eysinais .

 

MAIS  nous  voulons que la municipalité écoute nos propositions et les prenne en compte  dans un dialogue constructif.

 

Nous nous sommes invités au forum des associations du 5 septembre 2015, car ce dernier se doit d’accueillir les associations qui valorisent l’engagement  citoyen et pas uniquement  des associations qui proposent   diverses prestations  de services ( culturelles , sportive).

 

Vos suggestions nous intéressent ! Vous pouvez nous écrire.

 

Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, mes respectueuses salutations.

         Monique GUEDON ( Présidente de l’association E.P.B.E)

Rencontre avec Mme le Maire et l’élue à l’urbanisme - 2015

Le 08/07/2015, nous avons obtenu une entrevue auprès de Mme le Maire.
Nos objectifs étaient :
  1. de présenter notre association et ses objectifs
  2. de proposer que l’association ait un rôle consultatif dans l’urbanisation future du centre bourg afin d’en préserver son patrimoine.
 
Si le premier nous a été permis, le second nous a été refusé et ce, tant que nos panneaux jaunes orneraient nos propriétés.
Les membres de l’association ont décidé collectivement de répondre par la négative à ce chantage inacceptable et indigne d’une démocratie.
Vous trouverez ci-dessous le compte rendu de cette réunion ainsi que la lettre adressée à Mme le Maire par la suite.
• Lettre du 9/07/2015 de l'association E.P.B.E adressé au maire ( cliquer ici pour voir le PDF )
 
• Compte rendu de la réunion avec Mme le Maire et l'élue à l'urbanisme - 2015 ( cliquer ici pour voir le PDF ) 

Assemblées générales

1er février 2020 : Invitation des trois têtes de listes à l'assemblée générale de l'association E.P.B.E

Christine Bost

Eysines durablement

Arnaud Derumaux

Fiers d'Eysines

Nadine Sanguinet-Jimenez

Dessine-moi Eysines

Commentaires sur le déroulé de l’ASSEMBLEE GENERALE LE 1 FEVRIER 2020

L’association E.P.B.E a, comme tous les ans, organisé l’assemblée générale de ses adhérents à la Grange le samedi 1 février 2020, avant de l’ouvrir au public à 16h 30.

Après que la Présidente ait présenté le rapport d’activité et le rapport financier pour l’année 2019, la particularité cette année a été d’organiser un débat en présence des têtes de listes en vue des élections municipales de mars 2020 : Christine BOST, Arnaud DERUMAUX et Nadine JIMENEZ- SANGUINET.

Depuis le 7 décembre 2019, l’association EPBE leur avait adressé les 26 suggestions relatives à la restauration, à la valorisation et à l’urbanisation du bourg. Ils avaient également été avisés que les débats seraient enregistrés. Le débat était déterminé à l’avance, chacun pouvant s’y préparer.

La présidente a rappelé :

- que l’association EPBE, depuis cinq ans était très attachée au dialogue et à la concertation avec les citoyens et les représentants publics, et ce depuis sa création.

- que selon ses statuts, elle est apolitique et vit sans subvention publique

- qu’elle ne soutient aucune tête de liste.

Le débat public s’est très bien passé. Chacun a eu la possibilité d’exprimer ses idées sur les sujets dans un respect mutuel.

Madame Christine BOST est venue nous rejoindre à 17h15 au moment du débat sur l’urbanisme. La présidente lui a donné la parole. Elle a laissé madame FRENAIS répondre à sa place. En sus de Madame FRENAIS adjointe à l’urbanisme, ont pris la parole madame PIET-BOURGUES adjointe à la culture et à la citoyenneté et monsieur TOURNERIE conseiller municipal pour la liste sortante.

Pour les deux autres listes seuls madame JIMENEZ- SANGUINET et Monsieur DERUMAUX ont pris la parole.

La présidente a posé pour animer le débat des questions. Ensuite, la parole a été donnée aux adhérents.

Après deux questions, en plein débat, Madame BOST a montré sa désapprobation en quittant précipitamment la salle, suivie de ses colistiers, devant l’étonnement outré du public.

Le débat s’est poursuivi avec les deux autres têtes de listes.

Nous avons proposé à nos invités de partager des pâtisseries et des boissons. 

Monique GUEDON

Présidente de l’association EPBE

• Liste des 26 suggestions du 8 décembre 2019 (cliquer ici pour voir le PDF)

 

• Retranscription du débat + annexes (cliquer ici pour voir le PDF)

 

Article de Sud Ouest et droit de réponse :

L'association E.P.B.E a dénoncé la partialité de l'article paru dans le journal Sud-Ouest le 3 février 2020 reprenant seulement la position de la candidate sortante Christine Bost. L'association a demandé la publication d'un droit de réponse au journal Sud-Ouest

• Article du Sud-Ouest du 03/02/2020 : A Eysines, l'urbanisme s'invite dans la campagne / L'impossible dialogue à trois (cliquer ici pour voir l'article)

• Droit de réponse de l'association E.P.B.E (cliquer ici pour voir le PDF)

Première assemblée générale constituante organisée par les membres fondateurs en janvier 2015

• Procès-verbal de l'assemblée générale constituante janvier 2015 ( cliquer ici pour voir le PDF )

 

Médias

Le forum des associations :

En 2015, le maire a souhaité refuser notre participation au forum des associations à condition de sortir nos panneaux jaunes installés dans le bourg ! Nous avons refusé, nous nous sommes imposés et notre présence ne fait plus de difficultés. Depuis, notre association de défense, sans subvention, participe chaque année en septembre au forum et de nombreux Eysinais nous rendent visite et s’intéressent à nos actions.

 

Info pratique

Si vous avez choisi comme banque le Crédit Agricole et que vous souhaitez nous aider, sachez qu'il est possible de faire un don de points solidaires appelé tookets à l'association E.P.B.E en suivant ce lien : 

https://www.tookets.com/associations/detail?id=12526

• Rejoignez nous en remplissant le bon d'adhésion (cliquer ici pour télécharger le bon d'adhésion)

• Flyer de présentation de l'association EPBE (cliquer ici pour voir le PDF)

Conseils de lecture

Nous vous invitons à lire les livres Le crépuscule de la France d'en haut et La France périphérique du géographe et consultant Christophe Guilluy et le livre le partage du pouvoir local du Vice-Président du Conseil départemental de la Gironde, Jean-Marie Darmian ainsi que le livre Du bon usage des arbres de Francis Hallé.

Nous vous invitons à écouter le podcast La faillite des élites ? ( cliquer içi ) réalisé par France Culture le 9 septembre 2016 avec le géographe et consultant Christophe Guilluy.

Pour plus d'informations sur le patrimoine d'Eysines, nous vous conseillons de consulter le site web de l'association Connaissance d'Eysines : www.association-connaissance-eysines.com et le site de l'association les Portes du Médoc : www.portesdumedoc.com

Conseil de lecture

Bonjour, l'association E.P.B.E vous conseille le livre « Anachronismes urbains » de Jean-Marc OFFNER, directeur général de l’agence d’urbanisme BORDEAUX AQUITAINE (a’urba). Il critique dans cet ouvrage sept dogmes :

- Pour résoudre les problèmes de mobilités : le transport collectif !

- Contre la crise du logement : tous propriétaires !

- Il faut lutter contre l’étalement urbain !

- Pas de vivre-ensemble sans mixité résidentielle !

- La proximité refonde les liens sociaux et politiques !

- Pour mieux gérer les territoires, changeons leur périmètre !

- L’architecture fait la ville !

 

Ces 7 dogmes « stérilisent la pensée territoriale ».

Monsieur OFFNER énonce des vérités contraires aux affirmations de la politique communale d’EYSINES dans le domaine de l’urbanisme :

 

1) « L’action publique se trompe de trajectoire. Elle regarde les questions urbaines avec des lunettes obsolètes. Sa vision inchangée depuis un demi-siècle, est celle d’un univers qui n’existe plus ; elle rend inopérantes les manières de penser les problèmes de la ville contemporaine et leurs solutions » (Page 9).

 

2) « Le rêve politique d’une France de propriétaires ne constitue-t- il pas une irraisonnable fuite en avant ? Les relances régulières de la construction neuve, à coups de Périssol-Borloo-Scellier-Duflot-Pinel, ne tirent-elles pas les prix vers le haut ? Et ce, pour le neuf comme pour l’ancien ? Le paradoxe est là : censée peser sur les prix immobiliers à la baisse, au nom d’un ajustement entre l’offre et la demande, la focalisation sur la production neuve sous-estime la hausse propre au parc immobilier ancien, qui est l’objet de la majorité des transactions ». (Page 46).

 

3) « Le neuf présente des coûts de production importants, spécifiquement en France et ce, pour plusieurs raisons : grand groupe de BTP majorant la part du gros œuvre, gourmandises des intermédiaires, taxations diverses et cherté du foncier, moins maitrisé par la puissance publique qu’ailleurs ». (Page 46).

 

4) « La croissance régulière de la part des habitants propriétaires ne participe en rien à la résolution de la crise du logement, quelques que soient les diverses qualifications de cette crise (offre insuffisante, inadaptée, onéreuse) » (Page 48).

 

5) « Être propriétaire ne protège pas toujours du mal-logement quand l’accès à la propriété en milieu urbain se fait dans des immeubles collectifs de faible qualité… » (Page 46).

 

6) « Il est souhaitable de favoriser de nouveaux modèles économiques immobiliers, par lesquels la rénovation, en particulier dans les centres des villes moyennes, ne sera pas systématiquement plus chère que la construction neuve, et ainsi éviter que « même là où la France se dépeuple, le béton continue à croitre ». (Page 75).

 

7) « La proximité spatiale n’est pas une condition suffisante pour obtenir des interactions sociales. Ce n’est pas en faisant cohabiter des gens différents qu’on les aide à vivre ensemble : la proximité physique a plutôt tendance à exacerber la distance sociale » (Page 88).

 

8) « Nous nous interdisons de penser que le dossier de l’étalement urbain concerne plus la politique agricole que la politique urbaine ; que la voiture, à condition d’être reconçue, puisse devenir une solution au dysfonctionnement actuel du système automobile ; que toute question urbaine ne trouve pas sa réponse dans l’urbanisme ». (Page 166).

 

Monique GUEDON Présidente de EPBE

 

Contact

Nous contacter

Association E.P.B.E - Sauvons le Bourg

13 bis rue Raoul Déjean 33 320 Eysines

Téléphone : 05 56 57 77 78 

 

Mail : contact@sauvonslebourg.org

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

           « La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

 

 Pierre Mendès France

La République moderne, 1962